Touche pas à mon sous-titreur !

Comments from the directors who signed the petition in support of a fair rate for subtitlers…

“Un traducteur ne travaille pas “à la chaîne”. Il est une véritable interface culturelle entre notre patrimoine et le reste du monde. À ceux qui veulent forfaitiser leur travail, je propose d’ouvrir un dictionnaire et d’y découvrir l’autre sens du mot “forfait” : “Faute grave, sortant de l’ordinaire, commise de façon audacieuse, et paraissant plus monstrueuse du fait de la qualité de son auteur”. Continuons comme ça et bientôt ce sera Google qui sous-titrera nos films.”

René Manzor

 

“J’ai pour chaque film l’obsession de la traduction juste, si importante pour rendre compte avec précision et finesse les dialogues de nos films. C’est le premier acte de respect que l’on doit à ceux qui sont filmés. Selon le budget du film, j’ai pu à chaque fois négocier de gré à gré avec le traducteur que je désirais. Cette relation est très importante pour la qualité du travail. Nous savons bien où conduit ces tentatives constantes de paupériser le travail et d’affaiblir leur capacité à se consacrer à fond à leur travail. Il en résulte une baisse de qualité et l’affadissement in fine de l’oeuvre, sans parler même des questions éthiques que posent forcément toute tentative de traduction. Ce n’est pas innocent de traduire. A tous les échelons de nos métiers, nous sommes confrontés aux mêmes tentatives qui ne tiennent pas compte de la spécificité de ce qu’est et doit rester le cinéma. Un travail artisanal qui a besoin à toutes les étapes de sa fabrication de l’engagement personnel de chacun des métiers auxquels il fait appel. Vous avez raison de résister. Merci à vous.”

JP Duret

 

“Réduire les coûts est toujours une solution de facilité. Il faut au contraire investir dans la créativité à tous les niveaux, c’est la seule chance d’augmenter le niveau artistique de la production française, et d’espérer conquérir des marchés internationaux.”

Bénureau Didier

 

“Mes trois films ont été traduits par la même personne, en qui j’ai désormais toute confiance. Comme tous les autres membres de l’équipe d’un film, je pense qu’il participe artistiquement au résultat, et je tiens à sa sensibilité. Je ne voudrais pas perdre cette relation de confiance.”

Eleonore Faucher

 

“Les traducteurs sont des auteurs au service d’autres auteurs. C’est une corporation indispensable à l’outil cinématographique. La sacrifier au noms de pratiques commerciales est dangereux pour nos films.”

Lorraine Lévy

 

“La traduction de sous-titres est un métier qui demande doigté, sensibilité et savoir-faire. C’est au réalisateur et au producteur de choisir à qui ils veulent confier la traduction, de la même manière qu’ils choisissent les autres collaborateurs qui participent à la fabrication d’un film.”

Dominik Moll

 

“Un bon film mal traduit devient un film quelconque. Ne laissons pas nos film se faire traduire au rabais.”

Patrice Leconte

 

“Mon traducteur est le garant de ma singularité. En tant que tel, je me battrai toujours auprès de mes interlocuteurs pour le choisir et le garder à mes côtés.”

Arnaud des Pallières

 

“Sur un projet qui doit vivre à l’international, le choix du traducteur est primordial et c’est la qualité de son travail qui fait bien souvent la différence.”

Stéphane Durand

 

“La compétence n’est plus reconnue et c’est dommage pour notre société à la dérive, ceci explique cela, peut-être…”

Joël Farges

 

“Un traducteur c’est un allié hyper important, un collaborateur précieux, ça ne s’échange pas “comme un kleenex. La traduction c’est la parole, l’âme du film…”

Catherine Corsini

 

“Les sous-titreurs sont des artistes à part entière, des traducteurs, des écrivains. S’ils disparaissent, si leur travail est méprisé et bradé, c’est tout le rayonnement à l’étranger de la culture cinématographique française qui sera atteint.”

Coline Serreau

 

“Touche pas à mon sous titreur! il a un métier, un savoir faire unique, comme moi c’est un artisan, il transporte les mots et une part du sens de mon film a travers le monde.”

Jan Kounen

 

“Traduction, adaptation, moment essentiel de la mise au monde d’un film. Bonheur d’avoir à nos côtés des artisans formidables. Colère de voir leur travail bafoué.”

Michel Spinosa

 

“La traduction et le sous titrage, font partie intégrante de l’écriture cinématographique. Absolument et définitivement. Adapter et transmettre la langue d’un film est un métier, une qualité qui ne s’improvise et ne se brade pas !”

Hélier Cisterne

 

“Mes films ont tous été primés dans leur version anglaise… qu’en eût-il-été sans la qualité des traducteurs ?”

Fabienne Rousso-Lenoir

 

“Il suffit de voir la pauvreté des sous-titres que l’on trouve aujourd’hui sur internet pour mesurer l’importance de faire appel à de “vrais” traducteurs pour nos projets artistiques… De tout coeur avec vous dans ce combat.”

Benoit Cohen

 

“Les films portent une parole. Toujours. Les mots doivent être justes ou c’est toute la richesse et la singularité des personnages qui se perdent. A quoi bon montrer les films ailleurs que dans les pays francophones si c’est pour les montrer amputés. Si seul le coût compte, autant s’en remettre à REVERSO !”

Lucas Belvaux

 

“Le sous-titrage est encore une écriture, l’ultime, même… Ce n’est pas qu’un truc technique de labo !”

Vincent Garenq

 

“De tout coeur et dans toutes les langues – bien traduites – avec vous !”

Philippe Ros

 

“Ils sont le relais indispensables entre les auteurs et les spectateurs du monde entier. Leur travail est précieux et ne doit en aucun cas être négligé !”

Foirest

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s